Billets d'humeur

Tribulations d’une Nadja paradoxale

BILLET – Cyber-rencontre, sortie entre collègues, ou rendez-vous fortuit au coin d’une rue… Comment survivre à un premier rendez-vous quand on manque de confiance en soi ? Nadja livre ses doutes. 

Sous des airs de séductrice assumée, Nadja a très peur des hommes.

Ca n’a pas toujours été le cas. Elle s’est toujours posé beaucoup de questions mais tout en donnant le change, par peur de la mauvaise image qu’elle aurait pu dégager. A présent, cette peur transperce tous les pores de sa peau, sans qu’elle puisse la cacher. Parler autour d’un café avec un homme est devenu une épreuve pour elle. Parler d’elle est une épreuve, pas avec tout le monde. Mais parler d’elle à un homme qu’elle convoite, parler et séduire, exercice bien plus difficile pour elle aujourd’hui, qu’il y a quelques années.

Nadja pense pouvoir séduire un homme en se taisant. Mais dès qu’elle ouvre la bouche, elle tremble de peur à l’idée qu’on décèle sa bêtise et son ingénuité. Car oui, elle est paradoxale, et de cette façon, elle s’assoit dans l’imposture de l’imposteur. Et, agrippée à sa tasse de café, croisant et décroisant les jambes dans une robe en dentelle bleue, elle ne montre qu’une partie d’elle. Fausse, blasée, maitrisant l’art de séduire à la perfection, alternant regard de glace et regard incertain, question flatteuse et question déboussolante. Elle cache sa bêtise derrière l’apparence du mystère. Tout s’effondre à la moindre question.

Nadja, dans sa tête, veut du chabadabada mais elle revendique la place de la femme indépendante et solitaire, la désuétude et le ridicule du romantisme. Elle rêve de soirée plateau télé à se dire combien elle est bien avec la personne assise à ses côtés, mais elle prône le changement et l’absence de routine. Nadja se perd dans les codes de bonnes conduites, se donner un peu, beaucoup, passionnément, tout de suite, attendre, faire marche arrière. Elle n’a aucune idée de ce qui se fait ou pas.

Les premières rencontres sont si difficiles, si éprouvantes et nécessite tant d’efforts de concentration pour parvenir à cacher ce qu’elle est vraiment. Une fille bête, dépourvue de sens critique et qui n’assume pas ce qu’elle veut.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s