Billets d'humeur/En images

Henri Cartier Bresson, la photo croquée

EXPO – Le Centre Pompidou rend hommage au travail du photographe Henri Cartier Bresson dans une rétrospective qui rassemble plus de 500 documents. Une nocturne pour un premier rendez-vous.

Le centre Pompidou est presque vide à cette heure, après avoir vomi tous ses visiteurs. On entre à pas pressés dans la galerie au sixième étage. Impression de vertige, avec les escalators sans fin qui s’agitent métalliquement. Cette expo, c’est l’idée de mon rencard. Le silence. Le fait de ne pas pouvoir tenir à deux l’un à côté de l’autre sur l’escalator me gêne. « Ça fait longtemps que je ne suis pas allée au Centre Pompidou », « Moi aussi, c’est pareil ». On tente, on essaie. Quelques mots qui ne servent à rien. Il veut m’embrasser, moi pas. Il me fait rire pourtant, il est cultivé, intelligent. Sans prétention. Il en sait bien plus sur Cartier Bresson qu’il ne le laisse paraitre. « Il a un sens de la composition remarquable », lâche-t-il, fasciné par un escalier en fer forgé colimaçant qui surplombe un cycliste qui s’échappe. Il me plait un peu plus. Je me laisserai peut-être embrasser plus tard dans le métro. Les portes qui se ferment donneront le signal. Pas envie de m’échapper comme ce cycliste en tout cas.

bresson45Le mouvement est au centre des œuvres de Cartier Bresson. La spontanéité s’accorde si bien à l’argentique. Le surréalisme insufflé dans ses photos laisse place au fil du temps à la recherche du vrai, à l’information, mais pas seulement. A davantage de spontanéité encore. Un rien sépare l’œuvre photographique du croquis.  Croquons l’histoire, croquons la guerre d’Espagne, les obsèques de Gandhi, l’Afrique des colonies. Le photographe ne se considérait pas comme un artiste. « On était des artisans avec une curiosité sur ce qui se passait dans le monde. Il fallait être présent. Il fallait deux jambes, un œil, un doigt et pas trop réfléchir. » N’est-ce pas la qualité indispensable d’un bon journaliste ? Mais il était bien plus que ça, « l’œil du siècle ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s