Entre les lignes/Un brin de poésie

La beauté sera convulsive

PENSÉ– Les Fleurs du Mal m’attirent et conspirent à me nuire.
Toutes, comme un seul bouquet de fleurs coupées, de Cadavres exquis, vont m’étreindre, m’endormir
M’étouffer.
Phèdre, Lilith et toute la clique dans un immense baiser.

 

« La Beauté sera convulsive, ou ne sera pas. »

André Breton

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s