Billets d'humeur/Un brin de poésie

Il neige aujourd’hui

Je regarde la bouteille de lait fuir et laisser ruisseler les gouttes sur le sol dallé de la cuisine. J’ai envie d’une crème aux œufs, mais je dois me concentrer sur la tache d’albâtre qui s’étale et se nourrit d’elle-même.
Elle grossit et prend l’ampleur d’une plaine blanche. Une plaine d’hiver remplie de clichés littéraires d’une bonne demi douzaine de siècles. Je ne m’étendrai pas sur la vision de Perceval, sur la blancheur de Blanchefleur, sur les paysages immenses et infinis que parcourt le roi qui s’ennuie.

Concentration du lait.

Blanc. Comme un tableau blanc.
Blanc. Comme une tache rouge.
Un blanc qui rougit les joues et en fait de jolies pommes.

Blanc comme le sang qui souille la neige et qui dit à l’enfant que rien n’est aussi vrai que le beige. La candeur des flocons est bien illusoire et je n’évoquerai pas la douceur du sucre glace qui orne la maison d’Hanzel et Gretel. Mais le lait se répand. Colle. Pue. Salit tout. Il s’infiltre entre les dalles. Il me faut éponger pour que de traces, il ne reste plus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s