Billets d'humeur

Gouttes de carambar

CC farbspielMES MURS SUINTENT DES PERLES DE PUS. 

Cela ne fait pas de doute qu’ils pleurent. Ils pleurent mon absence. Il est vrai que je les délaisse un peu ces derniers temps. Cela fait comme des taches de carambar fondu, des mini gouttes de carambar.

Ma chambre de bonne a les airs d’une ancienne maitresse lorsque je la quitte pour rejoindre Saint-Cloud. Je délaisse mon jardin, ma fontaine Médicis et ma rue Mouffetard. Je délaisse ces lieux que je révère et qui sont autant de parties de moi, des parcelles de mes intestins. Des lieux greffés dans mon corps.

Aller voir ailleurs si j’y suis, car je me promène de moins en moins dans mon quartier. Plus bourgeoise que bohème ces temps derniers. Je suis comme un buvard. J’absorbe l’essence et le parfum de mes maitresses. Je vis selon leur équilibre, leur rythme, leurs vagues. Je vis à leur gré, sans jamais vivre au mien, CAMÉLÉON de vivarium.

Paris m’insupporte, me donne la nausée. Paris et ses gens. Paris et ses portes qu’on ne retient pas dans le métro, qui claquent à la gueule des suivants. Paris et ses prix. Prix du café : 2, 50 euros. Prix de la barquette de fraises : 4,50 euros. Prix du ticket de métropolitain : 1,70 euros.

PARIS EST MORT. VIVE PARIS !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s