Billets d'humeur/Entre les lignes/nouvelle du fond/Un brin de poésie

Vidons nos bières

Tu seras un jour puni
Pour tout le mal que tu m’as fait, pour aussi
Tout le mal qu’ils m’ont fait, eux, avec leur chien de caractère
Leur bêtise trop étroite, et leur volonté de trouver un méchant

Tu seras un jour puni
Avant que la corde encercle ma gorge j’espère
Avant que je me fasse sauter la gueule avec six grammes de cocaïne dans la gorge
Regarde mon sein une dernière fois, il ne sera pas flétri dans de la dentelle jaunie celui-là

Pourquoi es-tu si méchant et moi si complaisante ?
Je t’aime autant que je te hais, je t’aime pour tout le mal, pour tous les splifs et les cuites que j’ai prise pour oublier la dernière….
Tu peux t’enorgueillir d’avoir rendue folle une affolée. Et endors toi avec tout ça.

Tu seras un jour puni
Dis-toi bien que la corde qui est à mon cou, c’est bien toi qui l’as mise.

Et c’est moi qui la serre.

Article écrit le 11 décembre 2006.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s