Parlons ciné/Uncategorized

Andalousie et lumières

VIDÉO – Au commencement, l’oeil visita la moêlle et je naquis.

Un sexe émergea à l’opposé de l’oeil pour regarder le temps et lentement l’oeil fit là une pellotte de nerf autour de laquelle les ères vinrent s’égoutter, ce fut le ventre.
L’eau eut alors soif de se saisir et elle condensa la peau, le mou engendra son contraire, et l’os parut.

Il y eut un dedans, il y eut un dehors, mais le dedans contenait son propre dehors qui disait moi pendant qu’il disait je.

L’oeil se tourna vers le dehors, j’eus un visage, un volume, un corps. je fus un plein qui allais toujours de l’avant. Mais voici que mon oeil s’est averti, maintenant je vois derrière, maintenant je suis creux. Mon corps est à recommencer.

Musique

Au commencement l’oeil visita la moelle et je naquis.

je suis creux et mon corps est à recommencer

je suis creux et mon corps est à recommencer

je suis creux et mon corps est à recommencer.

Extraits du corps, Bernard Noël, éd. Gallimard.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s